Habitation, résiliation d'assurance : comment et quand résilier

Entant qu'assuré, pourquoi vouloir résilier d'un contrat légal et juridique, qui en réalité est faite pour notre bien. Les raisons sont nombreuses : assurance trop couteuse, découverte d'un assureur dont les garanties sont plus avantageux, etc. Nous allons voir ensemble quelques raisons et dans quelle condition.

Dans quel cas ou condition la résiliation est-elle possible ?

Il y en a pas mal de motifs pouvant justifier chez l'un ou chez l'autre cette prise de décision. Le plus souvent, on trouve que l'assurance habitation pèse trop dans son budget (ce qui n'avantage naturellement pas), ou lorsqu'elle ne répond pas à nos besoins. L'une des causes principale est du côté de l'entreprise d'assurance : elle peut décider de faire monter la valeur d'une cotisation, ce dont elle a pleinement droit. Dans ce cas, l'assuré a la possibilité de remettre cela en cause en faisant une résiliation, et ce, en un mois. Vous pouvez rechercher plus d'infos en vue de mieux comprendre.
Par ailleurs, un assuré peut demander une résiliation à la suite d'un évènement de la vie ou suite à une prise de décision personnelle : elle peut être matrimoniale, le déménagement ou pour des raisons liées à l'activité professionnelle de l'assuré.

Deux lois abordent ce sujet : la loi hamon et la loi châtel

La loi Hamon : avec cette loi, l'assuré peut souscrire à une résiliation quand il le souhaite, et ce, au bout d'un an au moins après la signature du contrat. La procédure, vous pouvez le faire vous-même en envoyant une lettre de recommandation à l'assureur. Cela ne prendra effet qu'à partir d'un mois après que vous avez lancé cette opération.
S'agissant de la loi châtel, elle intervient pour les contrats d'assurances multirisques. Celle-ci a pour rôle de protéger l'assuré et dans ce cas, l'assureur est dans l'obligation de faire mention d'un certain nombre de droits qui privilégient l'assuré. Le principe de base de cette loi est la tacite reconduction, qui implique un renouvellement automatique même en absence de l'établissement d'un nouveau contrat.